Des enzymes pour soulager vos problèmes de digestion?

Jennifer Morzier, Dt.P
Nutritionniste chez SOSCuisine.com

8 juin 2021

Si votre système digestif vous fait souffrir – diarrhées, constipation, ballonnements, gaz, etc. –  vous avez probablement déjà essayé des suppléments en tout genre, avec plus ou moins de résultats pour soulager vos symptômes. En vous promenant au rayon des suppléments naturels de votre pharmacie ou de votre épicerie santé vous avez peut-être déjà remarqué des enzymes digestives et vous vous demandez si elles pourraient être une solution pour vous.

Le rôle des enzymes digestives dans notre corps1

Les enzymes digestives sont des molécules chargées de dégrader les aliments en plus petites particules afin de favoriser l’absorption par notre corps des nutriments qu’ils contiennent.

La digestion commence dans la bouche avec une production importante d’amylase qui décompose l’amidon en maltose et dans une moindre mesure la lipase linguale qui débutera la digestion des corps gras. Ensuite les enzymes présentes dans l’estomac (pepsine et lipase) se chargent de décomposer les protéines en peptides et les graisses alimentaires en particules plus petites pour en faciliter la digestion.

Lorsqu’il est question d’enzyme, le pancréas joue un rôle essentiel, en produisant une grande quantité d’amylase, de lipases et de protéases, permettant d’optimiser l’absorption des éléments nutritifs dans l’intestin grêle.

Enfin, la paroi de l’intestin grêle sécrète également des enzymes digestives dont la plus connue est la lactase qui a pour rôle de décomposer le lactose en glucose et galactose.

Que se passe-t-il si vous n’avez pas assez d’enzymes digestives?

Si votre corps ne produit pas suffisamment d’enzymes digestives, vous pourrez avoir de la difficulté à digérer certains aliments qui ne seront donc pas décomposés en petites molécules absorbables par l’intestin.

La malabsorption engendrée par une quantité insuffisante ou l’absence d’enzyme digestive peut occasionner des troubles gastro-intestinaux tels des gaz, des ballonnements, des douleurs abdominales, des crampes, de la diarrhée, etc. À plus long terme, elle pourrait également entraîner une dénutrition et une perte de poids.

Pour quelles raisons le corps peut-il ne pas produire suffisamment d’enzymes digestives?

Plusieurs situations peuvent altérer la production d’enzymes digestives. Parmi elles on retrouve:

  • L’insuffisance pancréatique exocrine2 (IPE) résultant d’un dommage au pancréas pouvant être causé notamment par une pancréatite chronique, l’abus d’alcool, un cancer du pancréas, des maladies génétiques (comme la fibrose kystique et le syndrome de Shwachman-Diamond), l’inflammation associée à des maladies digestives comme la maladie de Crohn, etc.
  • Des atteintes aux parois de l’intestin grêle induisant des difficultés à digérer le lactose comme cela peut-être le cas pour les personnes atteintes de la maladie coeliaque.
  • L’âge: avec le temps, la digestion du lactose peut-être plus difficile en raison de la diminution de l’enzyme lactase3. De plus, les personnes d’origine asiatique, africaine ou hispanique ont une plus grande propension à développer une carence en lactase.
  • Des mutations héréditaires ou génétiques.
  • Une dysbiose intestinale4, c’est-à-dire un débalancement de l’équilibre des bactéries dans l’intestin. Cela peut être causé, entre autres, par une alimentation très restrictive et peu diversifiée ou un apport trop faible en fibres alimentaires, notamment en fibres prébiotiques.

Quelles enzymes dans les suppléments?

Parmi les enzymes qui peuvent composer les suppléments, on retrouve:

  • Des enzymes naturellement présentes dans le corps humain comme l’amylase, les lipases, les peptidases (dont la trypsine et la pepsine) et la lactase qui ont chacune un rôle qui leur est propre tel que vu ci-dessus. Elles peuvent donc aider en cas de production insuffisante par l’organisme.
  • Des enzymes qui ne sont pas produites par le corps5. Parmi elles on retrouve :

L’Alpha-galactosidase, qui aide à décomposer certains oligosaccharides dont les galacto- oligosaccharides (GOS) présents dans les légumineuses, certains grains entiers et aussi certains légumes comme la courge.  Les GOS sont des sucres non digestibles par l’être humain et qui se retrouvent intacts dans le gros intestin, pouvant ainsi provoquer des inconforts digestifs, des gaz et des ballonnements. Parmi les produits en libre service on retrouve notamment le Beano®.

L’ Xylose Isomérase, qui aide ceux qui souffrent de malabsorption ou d’intolérance au fructose. Elle vise à améliorer l’absorption du fructose en le décomposant en glucose. On trouve notamment en commerce le produit Fructaid®.

Les suppléments d’enzymes, la solution à vos maux de ventre?

Avant de consommer des enzymes, il est important de connaître la ou les cause(s) de vos inconforts digestifs afin de savoir si la prise d’enzymes sera utile et, au besoin, définir quelles enzymes sont les plus appropriées à votre situation.

En effet, les suppléments d’enzymes peuvent être nécessaires lorsque l’on souffre d’une pathologie particulière comme l’insuffisance pancréatique exocrine (IPE)2 qui doivent prendre de la pancrelipase à chaque repas afin de fournir au corps les enzymes requises pour décomposer les graisses et les protéines.

Elles peuvent également être nécessaires pour ceux qui souffrent d’intolérances alimentaires telles que l’intolérance au lactose ou au fructose. À noter que la supplémentation en lactase n’élimine pas toujours 100% du lactose de l’aliment, donc, si vous souffrez d’une grande sensibilité au lactose, il serait préférable d’éviter tous les produits contenant du lactose ou de choisir des produits étiquetés «sans lactose».

Nombreux sont ceux qui, parce qu’ils éprouvent des troubles digestifs, décident de prendre un supplément d’enzymes. Méfiez-vous de cette pratique car il se pourrait que, en plus de ne pas aider à régler la source de vos douleurs, cela rende l’intestin paresseux.

De plus, on retrouve des formulations d’enzymes digestives bien différentes en termes de type d’enzyme, de source et de dosage. C’est pourquoi il est recommandé d’investiguer les causes de vos douleurs avec votre médecin et votre nutritionniste avant d’opter pour un produit, afin d’en évaluer son utilité et de trouver celui contenant les enzymes adaptées à votre situation.

Notez que pour être efficace, les enzymes doivent être prises juste avant de consommer un aliment contenant les éléments que vous ne digérez pas. Pour les utiliser de la bonne façon, référez-vous à la posologie sur la boîte. De plus, l’effet des enzymes ne se prolonge pas au-delà de l’ingestion des aliments. Il est donc nécessaire d’en prendre à chaque fois que vous désirez consommer un aliment non toléré. En revanche, il est inutile d’en consommer pour un repas qui ne contient pas les éléments mal digérés.

Intestin irritable et enzymes

Les personnes souffrants de l’intestin irritable peuvent se voir limitées dans leur capacité à digérer certains types d’aliments, notamment certains sucres fermentescibles: les FODMAP (“Fermentescibles Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols).

Adopter une alimentation faible en FODMAP pendant 6 semaines, suivie des tests de réintroduction, est la clé pour identifier quelle(s) famille(s) de FODMAP sont mal tolérée(s) par la personne, et à quelle dose. Une fois cette ou ces familles identifiée(s), les aliments qui en contiennent doivent être limités selon le seuil de tolérance déterminé lors des tests. Avec le temps, il sera possible de progressivement améliorer sa tolérance à ces familles.

Ceci étant dit, si les familles non tolérées sont lactose, fructose et/ou GOS, il est possible de prendre des enzymes pour faciliter leur digestion. Certaines études scientifiques6,7 sont optimistes sur l’utilisation de ces enzymes pour réduire les symptômes digestifs chez les personnes souffrant de l’intestin irritable et sensibles à ces familles (lactose, fructose, GOS). Actuellement, il n’existe pas d’enzymes facilitant la digestion des autres familles de FODMAP (mannitol, sorbitol, fructane).

A noter qu’a récemment fait son apparition sur le marché le mix d’enzymes FODMATE™ composé de lactase, alpha-galactosidase, glucose isomérase, pectinase et inulinase. Ce produit viserait à réduire les inconforts digestifs lors de la consommation d’aliments contenant des FODMAP. Cependant, à ce jour aucune étude n’a prouvé son efficacité. Nous restons à l’affût de plus d’informations à ce sujet.

Si vous optez pour des suppléments d’enzymes, assurez-vous de bien lire les ingrédients pour éviter ceux contenant des ingrédients riches en FODMAP, le mannitol étant souvent ajouté comme dans le beano® et certains produits Lactaid®.

En résumé, si vous souffrez de l’intestin irritable, certaines enzymes digestives peuvent être un outil à considérer, mais seulement après avoir suivi le protocole FODMAP (alimentation faible en FODMAP et tests de réintroduction) pour déterminer quelles sont les familles problématiques et les seuils de tolérance. Les enzymes ne remplaceront donc pas un régime pauvre en FODMAP bien structuré et les conseils de votre médecin ou nutritionniste/diététiste.

 Conclusion

Si vous souffrez de troubles digestifs, avant de prendre tout supplément, il est utile de consulter votre médecin afin de faire le point sur votre état de santé et d’évaluer l’intérêt de la prise de suppléments enzymatiques. Il pourrait également être intéressant d’être suivi par une nutritionniste spécialisée en santé digestive afin de voir si des modifications d’habitudes de vie peuvent impacter positivement votre digestion.


SOSCuisine.com est une plateforme de thérapie nutritionnelle, qui offre une large gamme de menus spécialisés, conçus par nutritionnistes, pour une trentaine de conditions médicales et autres besoins. Le service est recommandé par plusieurs organismes du secteur de la santé dont le CHUM et le Centre EPIC de l’Institut de cardiologie de Montréal.

Pour voir ou essayer ces menus, cliquez ici afin de vous inscrire gratuitement au service PREMIUM de SOSCuisine.com offert avec votre adhésion à Médecins francophones du Canada. 

Médecins francophones du Canada et SOSCuisine.com ont aussi développé un carnet de prescription alimentaire pour vous permettre d’aider vos patients; cliquez ici pour en savoir plus.


Références

1 Société GI – Société canadienne de recherche intestinale. «La digestion.
2 Société GI – Société canadienne de recherche intestinale. «Insuffisance pancréatique exocrine». [consulté le 27 mai 2021].
3 Société GI – Société canadienne de recherche intestinale. « Intolérance au lactose ». https://badgut.org/centre-information/sujets-de-a-a-z/intolerance-au-lactose/?lang=fr [consulté le 27 mai 2021].
4 Will Bulsiewicz. 2020. Fiber Fueled: The Plant-Based Gut Health Program for Losing Weight, Restoring Your Health, and Optimizing Your Microbiome. New York: Avery.
5 Fodmap everyday. 2018. «Enzyme supplementation & the low FODMAP Diet: can it work for you?». [consulté le 27 mai 2021].
6 Tuck, C. J., Taylor, K. M., Gibson, P. R., Barrett, J. S., & Muir, J. G. (2018). Increasing symptoms in irritable bowel symptoms with ingestion of galacto-oligosaccharides are mitigated by α-galactosidase treatment. American Journal of Gastroenterology, 113(1), 124-134.
7 Komericki, P., Akkilic‐Materna, M., Strimitzer, T., Weyermair, K., Hammer, H. F., & Aberer, W. (2012). Oral xylose isomerase decreases breath hydrogen excretion and improves gastrointestinal symptoms in fructose malabsorption–a double‐blind, placebo‐controlled study. Alimentary pharmacology & therapeutics, 36(10), 980-987.


>Découvrir d’autres articles de notre partenaire SOSCuisine
>Voir tous les articles