17 mai 2021 / 21 mai 2021

Colloque international francophone Climat et santé

Crédits : Activité de développement professionnel reconnue : jusqu'à 30 heures

Bandeau _Colloque francophone international Climat et Santé 2021 _V2

 

Un colloque international francophone organisé par Médecins francophones du Canada, le Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’Université de Montréal, l’Association québécoise des médecins pour l’environnement et Synergie santé environnement.

Les signaux du GIEC sont très clairs : nous devons penser le monde différemment, et agir très rapidement, à la fois pour la survie de la planète et de l’humanité. Nos étudiants, médecins et décideurs doivent avoir une perspective résolument planétaire de la santé afin de faire face aux grands défis auxquels l’humanité est exposée.

Cette formation – unique en son genre – réunira des médecins, des professionnels de la santé, des biologistes, des spécialistes en environnement, en droit, en économie et des membres d’organismes à but non lucratif qui œuvrent dans le domaine de l’environnement. Ce colloque sera axé sur la collaboration intersectorielle et les pistes d’action possibles en santé et environnement dans la francophonie.

Nous aurons le plaisir d’entendre des conférenciers et conférencières du Québec, d’Europe, d’Afrique et des Antilles, en ligne en direct.

Cette activité de développement professionnel reconnue donne droit à un maximum de 30 heures de formation
(admissible pour des crédits Mainpro+).
Médecins francophones du Canada est un organisme agréé par le Collège des médecins du Québec.

PROGRAMME DÉTAILLÉ CI-DESSOUS (inclut les périodes de questions)

Les heures affichées sont celles en vigueur au Québec, donc celles du fuseau horaire Heure avancée de l’Est (UTC -4h).

Comité scientifique et organisateur

Frais d'inscription

L’inscription aux 5 jours du colloque donnera accès pendant 6 mois au visionnement en différé de toutes les conférences.

Description

5 jours

1 jour

Médecin non-membre 400 $ 150 $
Médecin membre* 300 $ 125 $
Professionnel de la santé non-membre (Sciences infirmières, pharmacie, nutrition…) 200 $ 100 $
Professionnel de la santé membre* (Sciences infirmières, pharmacie, nutrition…) 150 $ 75 $
Employé du réseau de la santé et des services sociaux 150 $ 75 $
Représentant OSBL 200 $ 100 $
Autre professionnel 400 $ 125 $
Résident, interne en médecine ou étudiant au 2ème ou 3ème cycle 200 $ 75 $
Étudiant au premier cycle** (preuve exigée pour valider le statut d’étudiant) Gratuit Gratuit
Retraité ou participant des pays en voie de développement Gratuit Gratuit

*membre de Médecins francophones du Canada
** Merci d’envoyer en même temps que votre inscription la preuve de votre statut étudiant au premier cycle universitaire à l’adresse courriel info@medecinsfrancophones.ca.

Les prix ci-dessus n’incluent pas les taxes.

Je m’inscris pour les 5 jours

Je m’inscris pour le lundi 17 mai

Je m’inscris pour le mardi 18 mai

Je m’inscris pour le mercredi 19 mai

Je m’inscris pour le jeudi 20 mai

Je m’inscris pour le vendredi 21 mai

Programme

Les heures affichées sont celles du Québec, donc celles du fuseau horaire Heure avancée de l'Est (UTC −4 h).

- LUNDI 17 MAI -

17 mai 2021 | -
Bloc 1 : Bâtiment durable, saine gestion de l’eau

17 mai 2021 | 8 h - 9 h 30
  • Les meilleures pratiques d’écoconstruction d’un hôpital bâti et les prospections pour la construction du nouvel hôpital – Norman Malette, CHUM, Pierre-Olivier St-Jean, ing., et Élyse Lapointe, CISSS de la Montérégie-Ouest (Québec, Canada)
  • Écoconception des bâtiments et empreinte carbone – Gautier Lestrade, ing., Agence Primum non nocere (France)
  • Centre intersectoriel d’analyse des perturbateurs endocriniens – Isabelle Plante, Ph. D., Centre Armand-Frappier Santé Biotechnologie de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) (Québec, Canada)
  • Établissement sans perturbateur endocrinien – Élodie Grimal, inf., Agence Primum non nocere (France)
Pause

17 mai 2021 | 9 h 30 - 10 h
Bloc 1 : Bâtiment durable, saine gestion de l’eau (suite)

17 mai 2021 | 10 h - 11 h 30
  • Procédé d’oxydation hydrothermale pour traiter les effluents des hôpitaux : projet de recherche du Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI) au CISSS de la Montérégie-Est – Jean-François Vermette, Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI) (Québec, Canada)
  • Bannissement de l’eau embouteillée à l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel et certification mondiale Communauté bleue – David Clement, Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel et Rébecca Pétrin, Eau Secours (Québec, Canada)
  • L’intégration durable des eaux pluviales au cœur de la transition : la transformation des stationnements en places publiques résilientes – Yohan Dumoulin, Les Ateliers Ublo (Québec, Canada)
  • Saine gestion de l’eau potable : exemples de réduction et de récupération – Olivier Toma, Agence Primum non nocere (France)
Pause du midi

17 mai 2021 | 11 h 30 - 12 h 30
Bloc 2 : Gestion des matières résiduelles, alimentation durable et biodiversité

17 mai 2021 | 12 h 30 - 14 h
  • Traitement in situ des déchets biomédicaux à l’Hôpital régional de Saint-Jérôme du CISSS des Laurentides : une première en Amérique du Nord! – Adam Gélinas-Proulx, Hôpital régional de Saint-Jérôme du CISSS des Laurentides (Québec, Canada)
  • Traitement in situ des matières organiques par digestion aérobie à l’Hôpital de Hull du CISSS de l’Outaouais : une première au Canada! – Jildina Tesor, Hôpital de Hull du CISSS de l’Outaouais (Québec, Canada)
  • Gestion intégrée des matières résiduelles ancrée dans une démarche sociale à l’Hôpital Pierre-Boucher du CISSS de la Montérégie-Est – Martin Lesage, Hôpital Pierre-Boucher du CISSS de la Montérégie-Est et Maxine David, D’un couvert à l’autre (Québec, Canada)
  • Retraitement des dispositifs médicaux à usage unique au CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal et Les fluides supercritiques : des procédés propres à fort potentiel pour le domaine hospitalier – Janick Perrier, CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal et Jean-François Vermette, Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI) (Québec, Canada)
Pause

17 mai 2021 | 14 h - 14 h 30
Bloc 2 : Gestion des matières résiduelles, alimentation durable et biodiversité (suite)

17 mai 2021 | 14 h 30 - 16 h
  • Vision systémique sur l’alimentation : menus durables et hôpital solidaire – Annie Marquez, Dt. P., CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal et Béatrice Dagenais, Dt. P., M. Sc., Département de nutrition de l’Université de Montréal (Québec, Canada)
  • Nourrir les populations vulnérables : programme de récupération alimentaire de La Tablée des chefs dans le réseau de la santé et des services sociaux du Québec – Florence Roy-Allard et Véronique Robitaille, La Tablée des chefs – volet Nourrir (Québec, Canada)
  • Le Pi-miel, projet d’apiculture à l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel – David Clement, Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel (Québec, Canada)
  • Verdir le réseau de la santé : plan d’action de lutte aux îlots de chaleur par le verdissement et la déminéralisation au CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal en collaboration avec la Soverdi – Amine Ikhouane, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal et Simon Racine, Soverdi (Québec, Canada)
Mot de fin de journée

17 mai 2021 | 16 h -
- MARDI 18 MAI -

18 mai 2021 | -
Bloc 3 : L’approche Une seule santé pour répondre aux impacts du climat à l’interface humain-animal-environnement

18 mai 2021 | 8 h - 9 h 30
  • L’émergence de l’approche Une seule santéCécile Aenishaenslin, D.M.V., M. Sc., Ph. D., Département de pathologie et microbiologie de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal (Québec, Canada)
    > Introduire l’approche Une seule santé dans le contexte de l’adaptation aux changements climatiques.
  • Une seule santé pour une planète en plein changement – Patrick Leighton, Ph. D., Épidémiologie et santé publique à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal (Québec, Canada)
    > Identifier les enjeux associés aux changements globaux dans la recherche et les applications en Une seule santé;
    > Démontrer, à l’aide d’un cadre théorique et d’exemples appliqués, comment les enjeux peuvent être abordés à l’interface humain-animal-environnement.
  • L’émergence de la maladie de Lyme au Canada : perspectives écologiques et épidémiologiques – François Milord, MD, Direction de santé publique de la Montérégie, et Catherine Bouchard, D.M.V., Ph. D., Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada (Québec, Canada)
  • Des maladies infectieuses émergentes à l’insécurité alimentaire en Arctique – Audrey Simon, MD, Ph. D. (Québec, Canada)
Pause

18 mai 2021 | 9 h 30 - 10 h
Bloc 3 : L’approche Une seule santé pour répondre aux impacts du climat à l’interface humain-animal-environnement (suite)

18 mai 2021 | 10 h - 11 h 30
  • Savoirs autochtones et Une seule santéConférencier à confirmer
  • Panel de discussion animé par Cécile Aenishaenslin et Patrick Leighton
    > Pertinence et opérationnalisation de USS en pratique : comment fait-on?
    > Exemples d’initiatives USS au Québec/Canada – Observatoire/Global
Pause du midi

18 mai 2021 | 11 h 30 - 12 h 30
Bloc 4 : Facteurs de vulnérabilité et populations à risque : perspective internationale

18 mai 2021 | 12 h 30 - 14 h
  • Impacts et vulnérabilités des populations à risque sous l’influence des changements climatiques dans les pays nordiques : l’exemple du Canada – Céline Campagna, Ph. D., Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et Département de médecine sociale et préventive de l’Université Laval (Québec, Canada)
    > Identifier les populations les plus susceptibles d’être affectées par les changements climatiques au Canada;
    > Proposer des solutions d’adaptation pour protéger les personnes les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques au Canada.
  • Troubles de santé mentale chez les populations déplacées internes au Burkina Faso : évaluation situationnelle dans le camp de Kongoussi, province du Bam – Arouna Ouédraogo, MD, Service de psychiatrie du CHU Yalgado Ouédraogo (Burkina Faso)
    > Déterminer la prévalence des troubles psychiques au sein de la population déplacée interne de Kongoussi;
    > Identifier les parcours de soins traditionnels, néo-traditionnels et modernes éventuels depuis l’exposition aux événements potentiellement traumatiques au sein de la population déplacée interne de Kongoussi.
  • Discussion autour du changement climatique, des migrations et de la santé : le cas de La Dominique – Patrick Cloos, MD, École de santé publique de l’Université de Montréal (Québec, Canada)
    > Discuter les résultats préliminaires des analyses portant sur les liens entre maladies infectieuses, mortalité et événements climatiques extrêmes;
    > Identifier les thèmes émergents des analyses qualitatives préliminaires des entrevues semi-structurées réalisées avec des personnes déplacées à la suite d’événements climatiques extrêmes.
Pause

18 mai 2021 | 14 h - 14 h 30
Bloc 4 : Facteurs de vulnérabilité et populations à risque : perspective internationale (suite)

18 mai 2021 | 14 h 30 - 16 h
  • Populations urbaines en situation de vulnérabilité et changements climatiques : quels impacts sur la santé? – Yasmine Ratnani, MD, Département de pédiatrie de l’Hôpital Notre-Dame du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal et de l’Université de Montréal (Québec, Canada)
    > Reconnaître les impacts spécifiques des changements climatiques sur la santé des populations urbaines en situation de précarité sociale des pays à revenu élevé;
    > Établir un parallèle entre les inégalités de santé notées durant la crise sanitaire de la COVID-19 et celles liées aux changements climatiques.
  • Une partie à trois vaut mieux qu’un triangle amoureux : santé planétaire, changement climatique et migrations à l’ère de l’Anthropocène – François Gemenne, Ph. D., Observatoire Hugo de l’Université de Liège (Belgique)
    > Casser la binarité des relations entre santé, climat et migration;
    > Proposer un cadre d’analyse commun.
  • L’écoanxiété : bases du concept et défis pour les professionnels de la recherche et de la santé – Alice Desbiolles, MD, Santé publique et épidémiologie (France)
    > Préciser le concept de l’écoanxiété et ses déterminants;
    > Explorer les sujets de recherche, selon les modalités et le rôle des différents professionnels.
  • L’écoanxiété chez les jeunes : pour une approche éclairée – Martin St-André, MD, Clinique de psychiatrie périnatale et jeune enfant du CHU Sainte-Justine et Faculté de médecine de l’Université de Montréal (Québec, Canada)
    > Identifier deux facteurs qui modulent l’écoanxiété et les écoémotions chez les jeunes : la prémorbidité psychologique et les représentations de la crise climatique transmises par les adultes et les différents médias;
    > Distinguer cinq outils d’intervention face à l’écoanxiété : le repérage de nos propres convictions et croyances, l’écoute active, la validation, le recadrage cognitif et les stratégies comportementales.
Mot de fin de journée

18 mai 2021 | 16 h -
- MERCREDI 19 MAI -

19 mai 2021 | -
Bloc 5 : Décroissance : définition, économie et considérations pour la santé

19 mai 2021 | 8 h - 9h 30
  • La transition, c’est maintenant! – Laure Waridel, Ph. D., écosociologue, Institut des sciences de l’environnement de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (Québec, Canada)
    > Définir ce qui doit décroître (consommation matérielle et énergétique, inégalités sociales et pollution) et ce qui doit croître (solidarité, partage des ressources, des connaissances et des capacités à prendre soin, à agir en prévention);
    > Expliquer les défis de l’opérationnalisation de la décroissance pour les gouvernements qui dépendent de la croissance du PIB pour avoir les revenus de taxes et d’impôts nécessaires à la redistribution des richesses et aux dépenses publiques (système de santé, éducation et environnement).
  • Décroissance, durabilité et santé : de la théorie à la pratique – Jean-Louis Aillon, MD, Ph. D., psychothérapeute, Centre Frantz Fanon, Gênes (Italie)
    > Définir la théorie de la décroissance;
    > Démontrer l’application de la théorie de la décroissance dans le domaine de la santé.
  • Aspects économiques – Yves-Marie Abraham, HEC Montréal (Québec, Canada)
Pause

19 mai 2021 | 9 h 30 - 10 h
Bloc 5 : Décroissance : définition, économie et considérations pour la santé (suite)

19 mai 2021 | 10 h - 11 h 30
  • La contre-productivité nous condamne-t-elle à la décroissance? Une relecture d’Ivan Illich – Éric Lainey, MD, Centre lausannois de médecine du sommeil, Lausanne (Suisse)
  • Décroissance et santé publique : synergies et leviers d’action – Marie-Jo Ouimet, MD, École de santé publique de l’Université de Montréal (Québec, Canada)
    > Décrire les synergies identifiées entre les théories de la décroissance et les pratiques de santé publique;
    > Identifier les leviers existants et potentiels pour faciliter ces synergies.
  • Guérir de l’infini en santé – Maxine Dumas Pilon, MD, Clinique Indigo et Département de médecine familiale de l’Université McGill (Québec, Canada)
    > Explorer la genèse possible de la crise perpétuelle du système de santé;
    > Examiner les effets pervers et paradoxaux du progrès en santé et les pistes de solutions.
Pause du midi

19 mai 2021 | 11 h 30 - 12 h 30
Bloc 6 : Décroissance : applications concrètes dans le système de santé

19 mai 2021 | 12 h 30 - 14 h
  • Penser l’empreinte carbone du système de santé – Laurie Marrauld, Ph. D., École des hautes études en santé publique (EHESP), Paris (France)
    > Établir le diagnostic carbone du système de santé;
    > Proposer une vision intégratrice de la santé et des enjeux climatiques.
  • Décarboniser le système de santé : l’exemple du National Health Service (NHS) en Angleterre – Sonia Roschnik, Health Care Without Harm et Faculté de santé publique du Royaume-Uni (Angleterre)
    > Être conscient des réflexions d’un système de santé dans son cheminement vers la décarbonisation;
    > Reconnaître les aspects qui pourraient être utilises à d’autres.
  • La pertinence et la décroissance en milieu hospitalier et aux urgences : quand « Choisir avec soin » devient un geste de développement durable – Simon Berthelot, MD, Département de médecine d’urgence du CHU de Québec et Faculté de médecine de l’Université Laval (Québec, Canada)
    > Décrire les impacts potentiels de l’initiative « Choisir avec soin » sur l’efficience environnementale des hôpitaux et des urgences;
    > Présenter quelques opportunités d’action offertes par le chevauchement de la pertinence clinique et du développement durable en milieu hospitalier.
Pause

19 mai 2021 | 14 h - 14 h 30
Bloc 6 : Décroissance : applications concrètes dans le système de santé (suite)

19 mai 2021 | 14 h 30 - 16 h
  • Du cabinet vert à la prescription verte : le futur (possible) des cabinets de médecine de famille – Nicolas Senn, MD, Ph. D., Département de médecine de famille de l’Université de Lausanne (Suisse)
    > Explorer les moyens d’action pour réduire l’empreinte carbone des cabinets de médecine de famille;
    > Modifier sa pratique clinique en intégrant une perspective de cobénéfices santé/environnement.
  • Choisir avec soin, ou l’utilisation judicieuse de nos ressources planétaires – Caroline Laberge, MD, GMF-U Laurier et CHUL du CHU de Québec, et Chloé Courteau-Vézina, MD, GMF-U du Marigot et Hôpital de la Cité-de-la-Santé du CISSS de Laval (Québec, Canada)
    > Prescrire judicieusement des soins aux patients, incluant du temps en nature, en tenant compte de leur globalité et de l’environnement dans lequel ils vivent;
    > Donner des outils aux professionnels de la santé pour rendre leurs cliniques plus écoresponsables.
  • Impacts environnementaux des médicaments et pratiques positives en pharmacie – Rebecca Deslandes-Brosseau et Marc-André Mailhot, B. Pharm., Maillon Vert (Québec, Canada)
    > Se responsabiliser quant à l’impact environnemental de la sélection d’un médicament;
    > S’inspirer de meilleures pratiques en développement durable venant du secteur de la pharmacie.
  • Repenser le travail comme pivot de la décroissance : impact sur la santé et la planète – Pier-Luc Turcotte, ergothérapeute, Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS et Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke (Québec, Canada)
    > Reconnaître les impacts des occupations productives, dont le travail, sur les changements climatiques, la santé humaine et celle de la planète;
    > Indiquer les implications de la réduction des heures travaillées comme pivot de la décroissance et de la transition écologique juste.
Mot de fin de journée

19 mai 2021 | 16 h -
- JEUDI 20 MAI -

20 mai 2021 | -
Bloc 7 : Intégration des enjeux climatiques dans la formation des professionnels de la santé

20 mai 2021 | 8 h - 9 h 30
  • Bilan des formations médicales autour des enjeux environnementaux dans le domaine de la santé en France – Marine Sarfati, MD, Hospices civils de Lyon et Faculté de Lyon Est (France)
    > Exposer l’état des lieux de la formation aux enjeux environnementaux des étudiants en « santé » en France;
    > Identifier des leviers d’action pour aider à la sensibilisation à la santé environnementale.
  • Former les professionnels de la santé aux enjeux sanitaires des changements climatiques par le MOOC – Anneliese Depoux, Ph. D., et Hafsah Hachad, Centre Virchow-Villermé de santé publique Paris-Berlin de l’Université de Paris (France)
    > Discuter des résultats d’une enquête auprès d’étudiants en médecine et de médecins généralistes sur l’opportunité de former les futurs médecins aux enjeux sanitaires des changements climatiques par le biais d’un MOOC;
    > Préciser les objectifs pédagogiques du MOOC.
  • Introduction des enjeux écologiques dans la formation des professionnels de la santé publique – Alessia Lefébure, Ph. D., École des hautes études en santé publique (EHESP), Rennes (France)
    > Discuter, dans une perspective historique, de l’introduction des questions environnementales dans la formation des cadres dirigeants de la santé publique en France;
    > Identifier, par l’étude de la création à l’EHESP du cours de tronc commun CHANCES – Changement Climatique, transitions Et Santé en 2020, les principales résistances et les leviers pour l’introduction d’une réflexion sur la responsabilité environnementale dans la formation des managers du système de santé.
Pause

20 mai 2021 | 9 h 30 - 10 h
Bloc 7 : Intégration des enjeux climatiques dans la formation des professionnels de la santé (suite)

20 mai 2021 | 10 h - 11 h 30
  • La formation infirmière en Europe – Bleuenn Laot, inf., Fédération nationale des étudiant.e.s en soins infirmiers (FNESI) (France)
  • Les changements climatiques et la formation des infirmières : saisir les opportunités pour s’informer, s’inspirer, collaborer et agir – Fiona Hanley, inf., M. Sc., Collège Dawson et École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill (Québec, Canada)
    > Reconnaître le leadership infirmier en matière d’action climatique au Canada et ailleurs;
    > Accroître la sensibilisation à l’importance de la collaboration interdisciplinaire et intersectorielle pour faire avancer les connaissances et l’action sur la santé planétaire.
  • Changements climatiques et curriculum : leadership étudiant national et international – Roxanne St-Pierre-Alain, Yousra-Imane Benaskeur, Mélody Porlier, Ph. D., et Maria Alexandra Rosca, International Federation of Medical Students’ Associations (IFMSA) (Québec, Canada)
    > Préciser les efforts d’IFMSA à l’international et les outils développés pour le plaidoyer en faveur de l’intégration des changements climatiques aux curriculums médicaux dans le monde;
    > Résumer les expériences et les démarches étudiantes d’intégration des changements climatiques aux curriculums médicaux des facultés québécoises.
Pause du midi

20 mai 2021 | 11 h 30 - 12 h 30
Bloc 8 : Création de milieux urbains durables

20 mai 2021 | 12 h 30 - 14 h
  • L’urbanisme favorable à la santé (UFS) à la croisée des enjeux environnementaux et des enjeux de santé publique – Marie-Florence Thomas et Anne Roué Le Gall, École des hautes études en santé publique (EHESP), Rennes (France)
    > Se familiariser avec l’approche et les principes de l’urbanisme favorable à la santé (UFS);
    > Appliquer l’approche UFS à la composante verte et bleue d’un territoire urbain.
  • Vers une cité cardioprotectrice – François Reeves, MD, CHUM et Hôpital de la Cité-de-la-Santé du CISSS de Laval et École de santé publique de l’Université de Montréal (Québec, Canada)
    > Reconnaître les déterminants environnementaux de la santé cardiaque;
    > Développer les bases d’un milieu cardioprotecteur.
  • Le transport à échelle humaine pour améliorer la santé – Anne Pelletier, kin., M. Sc., Direction régionale de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (Québec, Canada)
    > Distinguer les liens entre le transport actif et la santé;
    > Identifier les composantes de l’aménagement du territoire ayant une influence positive sur l’utilisation des modes de transport actif.
  • Coup de fraîcheur sur les changements climatiques – Mélanie Beaudoin, LL. B., M. Env., Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) (Québec, Canada)
    > Identifier les caractéristiques de l’environnement bâti urbain qui agissent sur les déterminants de la santé en période de canicule et de vagues de chaleur;
    > Nommer des cobénéfices sur la santé du verdissement des villes dans une stratégie de lutte contre les îlots de chaleur urbains.
Pause

20 mai 2021 | 14 h - 14 h 30
Bloc 8 : Création de milieux urbains durables (suite)

20 mai 2021 | 14 h 30 - 16 h
  • Santés urbaines au prisme du changement climatique – Nathalie Blanc, géographe, Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et Centre des politiques de la Terre, Paris (France)
    > Résumer l’histoire de la santé urbaine;
    > Proposer quelques éléments sur son futur à partir des changements environnementaux à l’œuvre.
  • Verdissement et agriculture urbaine – Conférencier à venir
  • Le changement climatique et l’accès à l’eau potable en milieu urbain en Afrique subsaharienne – Guy Mbayo, Organisation mondiale de la santé (OMS) (Congo)
    > Définir la problématique du changement climatique dans les grandes villes en Afrique subsaharienne;
    > Expliquer les réalisations accomplies à ce jour par les gouvernants et autres parties prenantes au vu de ce qui précède;
    > Aligner les défis majeurs auxquels tous ces acteurs font face et les perspectives d’avenir.
Mot de fin de journée

20 mai 2021 | 16 h -
- VENDREDI 21 MAI -

21 mai 2021 | -
Bloc 9 : Santé et justice climatique au sein de la francophonie

21 mai 2021 | 8 h - 9 h 30
  • Les droits fondamentaux à la rescousse du climat, vus de la Belle Province – Me Anne-Julie Asselin, Trudel Johnston & Lespérance et Centre québécois du droit de l’environnement (Québec, Canada)
    > Identifier les poursuites menées au Canada autour de la question des changements climatiques et les droits fondamentaux invoqués dans ces poursuites;
    > Reconnaître l’importance du consensus médical et scientifique pour ces poursuites.
  • La mobilisation des enjeux sanitaires dans la lutte contre les changements climatiques : aspects contentieux – Me Émilie Chevalier, Université de Limoges (France)
    > Établir un état des lieux du contentieux climatique aux niveaux français et européens;
    > Expliquer en quoi l’impératif de protection de la santé publique permet de renforcer la portée de ces actions : qui peut agir? quelles normes mobilisées? quels résultats?
Pause

21 mai 2021 | 9 h 30 - 10 h
Bloc 9 : Santé et justice climatique au sein de la francophonie (suite)

21 mai 2021 | 10 h - 11 h 30
  • Mesurer les inégalités sanitaires face aux changements climatiques pour mieux agir – Pierre Gosselin, MD, Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) (Québec, Canada)
    > Identifier trois éléments majeurs qui influencent les inégalités sanitaires liées aux changements climatiques;
    > Se familiariser avec la mesure de ces inégalités, les sources de données utiles et leur utilisation pour l’action sur le terrain.
  • Santé et justice climatique en Suisse : la cause emblématique des « aînées » et les développements récents – Me Raphaël Mahaim, avocat au barreau de Lausanne (Suisse)
    > Résumer les derniers développements de la justice climatique en Europe et en particulier en Suisse;
    > Démontrer comment la santé humaine pourrait être amenée à jouer un rôle clé en lien avec les droits fondamentaux invoqués en matière climatique.
  • Environnement-climat-santé, collaboration entre juristes et professionnels de la santé – Me Corinne Lepage (France) et Pr Alain Papaux (Suisse)
Pause du midi

21 mai 2021 | 11 h 30 - 12 h 30
Bloc 10 : Événements climatiques extrêmes, réseaux de soins et santé

21 mai 2021 | 12 h 30 - 14 h
  • Les impacts psychosociaux des différents types de catastrophes : des inondations à la pandémie de COVID-19 – Mélissa Généreux, MD, Direction de santé publique du CIUSSS de l’Estrie-CHUS et Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) (Québec, Canada)
    > Reconnaître les impacts psychosociaux observés lors des inondations printanières et de la pandémie de COVID-19;
    > Discuter des principes et des approches visant à prévenir et gérer ce type d’impact et promouvoir la résilience individuelle et communautaire à la suite de catastrophes.
  • Effondrement des systèmes de santé – Clémence Marque, Pharm. D., Association Adrastia (France)
    > Définir les critères et les indicateurs de l’effondrement d’un système de santé;
    > Résumer les cas documentés d’effondrement de systèmes de santé.
  • Réduire les impacts psychosociaux des événements météorologiques extrêmes en contexte de changements climatiques : une trousse d’outils – Lily Lessard, inf., Ph. D., Département des sciences de la santé de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et Centre de recherche du CISSS de Chaudière-Appalaches (Québec, Canada)
    > Identifier les différentes interventions, à des niveaux de soins de la personne, la famille et la communauté, visant à prévenir et réduire les impacts des événements environnementaux extrêmes sur la santé mentale, à l’échelle individuelle, familiale, communautaire et populationnelle;
    > Reconnaître la contribution des professionnelles et professionnels de la santé pour prévenir et réduire ces impacts.
Pause

21 mai 2021 | 14 h - 14 h 30
Bloc 10 : Événements climatiques extrêmes, réseaux de soins et santé (suite)

21 mai 2021 | 14 h 30 - 16 h
  • Mesures d’urgence en sécurité civile à Montréal et au Québec – Caroline Dusablon, M. Sc., Direction des services généraux et des partenariats urbains, et Raffaelle Fragasso, mesures d’urgence et sécurité civile, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (Québec, Canada)
  • Lancet Countdown sur la santé et les changements climatiques 2020 : compte rendu à l’intention du Canada – Claudel Pétrin-Desrosiers, résidence en médecine familiale au CLSC des Faubourgs et Association québécoise des médecins pour l’environnement (AQME) (Québec, Canada)
    > Discuter de la démarche du Lancet Countdown 2020 et des recommandations politiques mises de l’avant par le rapport;
    > Identifier les nouvelles données liées à l’impact de la chaleur extrême et de la pollution atmosphérique pour la population canadienne, afin de mieux orienter le travail des médecins et des professionnels de la santé.
  • Synthèse du Colloque et mot de la fin – Éric Notebaert, MD, président du comité scientifique du Colloque (Québec, Canada)
Clôture du Colloque

21 mai 2021 | 16 h -