Recherche

Un village d'entraide

La Maison Bleue

par Claudine Auger

Protéger la vie avant la naissance

 

Quand Dre Vania Jimenez, également romancière et reconnue maintes fois pour son engagement social, et sa fille, Amélie Sigouin, ont rêvé d’un lieu d’accueil pour les femmes enceintes vivant dans un contexte de vulnérabilité, Dre Hélène Rousseau s’est immédiatement ralliée à ce projet hors norme. « Dre Jimenez et moi avons travaillé ensemble pendant plusieurs années au CSSS de la Montagne, où nous avons également côtoyé le Dr Gilles Julien. Inspirées par son œuvre de pédiatrie sociale, nous voulions soutenir l’enfance avant même qu’elle commence. Car le travail auprès de l’enfant commence neuf mois avant la naissance », soutient de sa voix profonde Dre Hélène Rousseau, médecin de famille dont le dévouement et l’expertise en périnatalogie l’ont souvent menée en des terres ravagées par la guerre ou des catastrophes naturelles.

Ainsi, une première Maison Bleue est fondée en 2007, dans le quartier Côte-des-Neiges. Une seconde ouvrira en mai 2011 dans le quartier Parc-Extension. « La Maison Bleue est vraiment établie dans une maison, toute petite, mais créant un lieu beaucoup moins intimidant pour les familles, et qui ne ressemble pas à une clinique », explique Dre Rousseau. La porte s’ouvre avec chaleur afin d’accueillir des femmes enceintes, parfois isolées, ou vivant certaines difficultés, pour leur offrir tout un réseau de soutien : médecins de famille, sage-femme, infirmière, travailleuse sociale, éducateur spécialisé, psychoéducateur, doulas (accompagnantes à la naissance), thérapeutes et bénévoles qui unissent leurs compétences, tous convaincus que le fait d’intervenir durant la période prénatale peut favoriser le développement futur de l’enfant.

Portrait des familles de La Maison Bleue :

  • Entre 93 et 97 % vivent sous le seuil du faible revenu avec un enfant de moins de 6 ans;
  • Entre 16 et 20 % vivent en situation de violence conjugale;
  • Entre 2 et 13 % ont un historique ou un suivi conjoint avec la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ);
  • Entre 15 à 26 % sont des familles monoparentales;
  • Entre 24 à 27 % ont un statut migratoire précaire;
  • Entre 6 et 9 % des mères avaient moins de 20 ans lors de l’accouchement.

Données tirées du site La Maison Bleue

La force du village

Un village, c’est un réseau qui déploie des forces multiples et complémentaires. Et La Maison Bleue tisse ce réseau, tant pour ces femmes et ces familles vivant dans un contexte de vulnérabilité, que pour les professionnels qui y œuvrent. Comme l’illustre Dre Hélène Rousseau, « certains cas sont très lourds. Par exemple, si une patiente ne prend pas de poids durant sa grossesse, il y a des questions à se poser : a-t-elle de quoi se nourrir? Comme médecin, je ne suis pas seule dans ce village d’entraide. Je peux par exemple me tourner vers la travailleuse sociale, qui pourra intervenir avec la force de ses propres compétences. Ici, à La Maison Bleue, chacun porte sa part, il y a le soutien d’une équipe. Ce serait trop lourd pour un seul individu! »

Pour cette humaniste des soins de la santé, ce travail en équipe est inestimable, même s’il a fallu bouleverser les manières de faire et accepter d’aborder les choses autrement : « cette approche nous permet de gagner du temps, apporte davantage de cohésion dans les soins et le soutien aux patients. Et surtout, c’est un modèle rassurant pour la patiente qui se sent ainsi respectée et écoutée. Finalement, ça nous permet d’aller plus loin avec notre clientèle, et de lui donner des outils utiles pour prendre le contrôle de sa situation », conclut Dre Rousseau.

Développer un modèle organisationnel unique

« J’avais un intérêt pour une médecine nouvelle : quand on travaille dans les conditions d’un CSSS, on réalise vite que pour offrir des soins de qualité à cette population en contexte de vulnérabilité, il faut un modèle différent », raconte Dre Rousseau. Dans notre société, on cherche un contrôle central et uniforme. Mais chaque établissement ou organisme de santé a une clientèle différente, et il faut avoir la capacité d’adapter son modèle organisationnel. Ce n’est pas évident à vendre! Heureusement, à La Maison Bleue, nous avons la chance d’être soutenus par le directeur général du CSSS de la Montagne. »

L’équipe a ainsi choisi une approche souple, moins lourde, qui fait place à la créativité. « Nos intervenants sont payés par le réseau public de la santé, mais notre support administratif est celui d’un organisme sans but lucratif », explique Dre Rousseau. Ce modèle permet, entre autres, une collaboration particulièrement étroite entre tous les intervenants;  l’information circule avec fluidité, favorisant un service personnalisé et adapté. Dre Rousseau se dit fière de ce modèle multidisciplinaire innovateur qui permet de rejoindre un grand nombre de familles dans des situations difficiles. « La médecine sociale n’est pas une médecine à sensation. C’est un travail de terrain, un travail humble. Mais combien gratifiant! »