Recherche

Capsule scientifique tirée de la conférence de la Dre Anique Ducharme à la Mise à jour en omnipratique en automne 2018

Maladies cardiovasculaires au féminin (1/2)

par Claudine Auger

Les maladies cardiovasculaires (MCV) représentent la première cause de mortalité chez les femmes. En plus d’être un processus sournois qui progresse sur des décennies, les maladies cardiovasculaires voient leur potentiel de risque décuplé par les complications liées à la grossesse ou à la ménopause précoce. Dre Anique Ducharme, cardiologue et directrice de la clinique d’insuffisance cardiaque à l’Institut de cardiologie de Montréal, met en relief les mystères des MCV chez les femmes. Premier article d’une série de deux.

Première cause de mortalité chez les femmes

Dans un contexte où les femmes, encore trop souvent, n’ont pas de médecin de famille, les patientes subissent les conséquences néfastes d’une consultation tardive en cardiologie. Les maladies cardiovasculaires constituent une menace sérieuse à la santé des femmes. « En 2019, peu importe son âge, le bilan de santé d’une patiente doit aller au-delà d’une évaluation gynécologique, d’un dépistage du sein ou de besoins obstétricaux », souligne Dre Anique Ducharme, qui rappelle que 88% des femmes sont principalement préoccupées par le contrôle du poids plus que toutes autres conditions de santé.