Recherche

Bilan de la présidence 2012-2014

par Michel Carrier, M.D., MBA

BILAN D'UNE ASSOCIATION PHARE


Michel Carrier, M.D, MBA

C'est dans un climat incertain du réseau de la santé du Québec que je termine ma deuxième et dernière année à la présidence de Médecins francophones du Canada. Le régime d'austérité et de réorganisation, les compressions budgétaires qui y sont associées, les négociations difficiles avec les fédérations syndicales des médecins créent un climat peu propice au développement de la pratique médicale à l'hôpital, en clinique et au bureau.

L'association, dans ce contexte, peut servir de phare et de point de rassemblement pour les médecins passionnés de formation, d'action sociale, d'environnement et de promotion du français.

Au cours des dernières années, nous avons augmenté notre engagement en formation par l'organisation de nos colloques francophones de médecine, augmentant notre offre par l'ajout de nombreux événements régionaux.

Nos deux colloques portant sur le bien-être des médecins accueillent toujours un bon nombre de participants, dans le désir de toujours mieux équilibrer vie professionnelle et développement personnel.

Notre implication sociale auprès des plus démunis s'est traduite par un support indéfectible à la cause de la pédiatrie sociale en communauté dans les milieux défavorisés, une approche développée par le docteur Gilles Julien. Nous avons développé des modules de formation disponibles pour tous pour en venir à un apprentissage de ces approches novatrices. Nous avons de plus appuyé et participé à la Journée de l'Arbre de la santé tout en reconnaissant vigoureusement le lien entre l'environnement et la santé dans nos formations et nos canaux d'information.

La place du français dans la promotion de nos pratiques médicales est, et doit toujours demeurer centrale pour toutes nos activités. Notre site Internet, nos publications et nos prix remis aux étudiants reflètent bien cette constante préoccupation.

Un mot sur l'avenir de notre association : personnellement, je le vois brillant avec une organisation en mesure de bien appuyer la formation continue des médecins francophones, se traduisant par une augmentation significative des colloques régionaux et des différents symposiums. Nous devrons aussi ajouter une nouvelle mission sociale auprès des plus démunis de notre société et offrir un plus grand support à la promotion et à la préservation de l'environnement, une nécessité absolue dans une société en plein changement démographique, climatique et politique.

Tel un phare, notre association pourra servir à rassembler tous ceux et celles qui désirent soutenir et promouvoir nos missions de formation, de soutien aux plus démunis, de protection de l'environnement et de promotion du français.

Après tout, n'est-ce pas le rôle du phare de guider et de rassurer dans la nuit et la tempête...