Recherche

Des mots et des remèdes

Accouchement vaginal

Les expressions accouchement vaginal et accouchement vaginal après césarienne, ou AVAC, sont de plus en plus répandues, mais sont-elles justifiées? En effet, les dictionnaires s’entendent pour définir le terme accouchement comme « l’ensemble des phénomènes mécaniques et physiologiques aboutissant à l’expulsion du fœtus et de ses annexes hors de l’utérus1 ». Comme l’accouchement se fait, par définition, par voie vaginale, l’expression accouchement vaginal et, partant, l’expression accouchement vaginal après césarienne, paraissent pléonastiques. Dans un monde idéal, on devrait donc dire accouchement après césarienne, tout simplement.


Toutefois, on peut comprendre que dans ce contexte clinique bien particulier, on veuille insister sur le fait que la parturiente met son enfant au monde par voie naturelle après avoir subi une césarienne au terme d’une grossesse antérieure. On oppose alors accouchement vaginal à accouchement par césarienne, le mot accouchement étant ici employé comme générique pour désigner toute forme d'évacuation du contenu utérin, qu'elle soit physiologique ou non. Il n’en demeure pas moins que dans de nombreux contextes, le terme accouchement se suffit à lui-même et n’a aucunement besoin d’être qualifié.


En France, on préfère l’acronyme VBAC (pour « voie basse après césarienne », où « accouchement » est sous-entendu), qui coïncide avec l’acronyme anglais VBAC, pour vaginal birth after cesarean section.


Référence:
1. Larousse médical, Paris, Larousse, 2004, 1 219 pages.


Retour à la table des matières