Recherche

Portrait

Dre Bianca Nanini

Bianca Nanini est médecin par passion : on l’entend dans sa voix, on le découvre à son parcours.

« J’adore travailler en équipe et les médecins avec lesquels je travaille sont aussi des passionnés. D’ailleurs, cela nous apporte de beaux échanges sur nos passions, nos compétences, les défis que nous rencontrons dans nos pratiques respectives. En tant que médecins, nous sommes bien rémunérés, mais il y a avant tout le plaisir de notre travail », explique-t-elle avec enthousiasme. Elle ajoute qu’elle n’hésite jamais à cogner aux portes des spécialistes et se rend disponible à la relève, « parce qu’on apprend beaucoup sur le terrain et grâce au partage entre collègues ». Dre Nanini s’est jointe à Médecins francophones du Canada dès le début de sa pratique par souci de formation continue : « J’ai toujours plusieurs journées de formation à mon agenda chaque année, c’est une priorité pour moi de me tenir à jour dans tous les domaines. L’association est très interactive, elle cherche à comprendre nos désirs, nos goûts, nos besoins, et nous propose différentes approches pour nous aider à continuer à apprendre. »

Bianca Nanini a initialement étudié en soins infirmiers. Bien qu’elle fût inscrite à la maîtrise afin de devenir infirmière clinicienne en pédiatrie, et après analyse des choix qui s’offraient à elle,  elle est retournée sur les bancs du Cégep pour compléter ses sciences et faire une demande en médecine. « En tant qu’infirmière, j’ai fait le tour d’horizon complet de la pédiatrie, j’explorais toutes les voies parce que je voulais tout comprendre. » Pour cette femme qui aime tant les enfants – elle aura d’ailleurs ses quatre enfants durant ses études – la pédiatrie semblait aller de soi : « Pourtant, j’ai choisi la médecine familiale, car avec ma jeune famille, je ne voulais pas priver mes enfants en monopolisant mon énergie à poursuivre des études. » Aujourd’hui, sa pratique est largement consacrée à la pédiatrie de première ligne. « La médecine familiale me permet de construire une relation à long terme avec mes patients, que j’aurais de la peine de perdre! J’ai toujours du plaisir à les voir, surtout lorsqu’ils viennent me présenter leurs propres enfants… que je pourrai suivre à leur tour », explique Dre Nanini. L’omnipraticienne considère avoir le meilleur des deux mondes : des patients en santé avec qui elle peut maximiser la prévention et des cas plus lourds, dont des enfants atteints de maladie chronique, qu’elle suit en collaboration étroite avec ses collègues spécialistes.

« Je suis médecin de famille, et j’y tiens », affirme Dre Nanini. À ce titre, elle a pratiqué en urgence, a fait de l’obstétrique, a suivi une clientèle âgée et fait de l’hospitalisation, principalement sur la Rive-Sud de Montréal. Dans la lignée de la pédiatrie, Dre Nanini affectionne la clientèle adolescente, dont elle apprécie le regard sur le monde. En fait, Bianca Nanini se plaît dans l’échange, recherchant et goûtant le point de vue de l’autre. Collaboration étroite est l’expression qui pourrait résumer sa vision des relations humaines : avec ses enfants, à qui elle raconte ce qu’elle fait au quotidien et dont elle écoute les opinions; avec son mari et collègue de travail; avec les parents de ses petits patients qu’elle accueille et rassure; avec ses collègues et son équipe, avec qui elle partage sa passion débordante!