Recherche

Portrait

Dr François Reeves

Membre de Médecins francophones du Canada depuis quelques années, François Reeves a adhéré à l’organisme avec conviction, à un moment où l’une des plus vieilles associations médicales canadiennes se redéfinissait. Et il s’y est reconnu. « Tout comme l’association, je suis dédié à la formation professionnelle continue. Ici, je peux le faire en français ! C’est une véritable joie », clame le cardiologue. Reconnu pour son engagement en cardiologie environnementale, il est ravi de trouver en Médecins francophones du Canada un véritable allié qui a l’ouverture et l’intérêt d’agir concrètement pour protéger un milieu de vie sain. Également membre du conseil d’administration de l’association, il croit en son esprit rassembleur : « Le point commun, c’est le français. C’est une association très large, qui ne cesse de se déployer vers de nouveaux horizons. Tout le monde peut y trouver sa place. »

Poursuivant sur cet élan où il explique les bénéfices de l’association pour ses membres, le Dr Reeves croit que cette dernière apporte une dose d’humanité à la communauté médicale : « Médecins francophones du Canada a des préoccupations à la fois humaines et sociales, et surtout, elle élargit les champs où les médecins veulent s’exprimer. Elle est une intersection entre la médecine et la société, et elle peut se permettre de déborder hors des sentiers de la simple performance scientifique et médicale. » Quant à lui, il trouve important l’engagement social de l’association, dans une philosophie de donner et recevoir où tous y gagnent. Initiateur de la Journée de l’Arbre du CSSS de Laval, en collaboration avec Médecins francophones du Canada, le cardiologue et mélomane a été porte-parole de la Société pour les arts en milieux de santé lors du 3e concert-bénéfice annuel en avril dernier. En outre, il multiplie les blogues, prolongements de son travail de conférencier — notamment La cardiologie est-elle devenue une spécialité environnementale ?, et d’auteur, dont les titres Prévenir l’infarctus ou y survivre, Planète Cœur et Arbres en lumières. Le Dr Reeves ne laisse passer aucune occasion de sensibiliser le monde médical et le grand public aux effets néfastes de la pollution sur la santé du cœur.

Cardiologue d’intervention au CHUM et à la Cité de la santé de Laval, professeur agrégé de médecine à la faculté de l’Université de Montréal, également chercheur clinicien et membre de nombreux comités, dont celui de Santé environnement de Médecins francophones du Canada, le Dr François Reeves parle de cardiologie avec passion : « C’est un plaisir physique ! J’y trouve autant de bonheur que de faire de la planche à voile. D’ailleurs, j’aime l’image d’un vaisseau high tech qui, dans son exploration du corps, va rescaper un naufragé dans une mission de sauvetage », illustre le cardiologue. À l’aise tant dans la pratique clinique que la recherche, l’enseignement, la communication ou le développement de produits, François Reeves démontre une force de travail et un engagement dynamique, animé par le désir de participer au sauvetage d’une planète mal en point… parce que notre propre santé en dépend.