Recherche

Nos membres

Le Dr Amyot a été un membre discret de Médecins francophones du Canada jusqu’à ce qu’il décide de siéger, en 2004, au conseil général avant de devenir membre du conseil d’administration quelques années plus tard.  

Avant même d'être membre de Médecins francophones du Canada, la Dre D'Apice fréquentait à l'occasion le congrès annuel de l'association et, alors, elle a eu l'occasion d'en saisir sa philosophie.

Membre de l'association depuis le début de sa pratique, le Dr Fernand Arseneau est engagé auprès du conseil général depuis plus de 15 ans. 

Par Claudine Auger

« À l’époque, lorsque j’étudiais en médecine, ma conjointe faisait de la recherche sur l’histoire de la médecine et sur l’impact des associations dans l’amélioration de la santé. Dès lors, j’ai pris conscience de leur rôle d’influence qui construit en laissant des traces, j’ai pu constater que les médecins engagés auprès d’associations se donnaient un pouvoir d’améliorer la santé au sens large en posant des gestes concrets », estime le Dr Authier. 

Janvier 2015

À l’âge de 73 ans, Lise Bélizaire da Costa se considère sans hésitation comme une médecin par passion...

Membre d'aussi loin qu'elle se souvienne, cette francophone se réjouit qu'une association de médecins défende et soutienne une pratique de la médecine en français. 

Influencé, entre autres, par les récits de son grand-père médecin, Marc Bisaillon n’a jamais eu d’hésitation quant à son choix de carrière.

Dès la première édition du congrès annuel de l'association en 2006, la Dre Johanne Blais a joint avec enthousiasme l’équipe du comité scientifique. 

Malgré ses 40 ans de pratique, ce jeune membre a découvert Médecins francophones du Canada il y a peu de temps.

Membre du conseil d'administration de l'association, la Dre Francine Borduas est également présidente du comité des affaires pédagogiques de l'association...

Selon le Dr Daniel Boucher, médecin de famille du Nouveau-Brunswick, la force majeure de l'association joue un rôle essentiel pour les régions hors Québec.

Pour la Dre Boucher, les forces de l’association recoupent un souci pour la francophonie et de la formation de haute qualité, intégrées à une vision de la santé globale.

Membre du comité scientifique du congrès annuel, la Dre Hélène Boyer participe à l'élaboration de l'évènement et en fait une promotion convaincante...

Anne-Marie Bureau a parfois suivi Médecins francophones du Canada discrètement, sans lien concret, mais s’en est rapprochée en découvrant des valeurs qui l’interpellent. « Engagement, intégrité, défense de la langue française. Et puis, ‘médecin par passion’, ça me colle vraiment! L’engagement social, c’est fondamental pour moi. »  

Faire connaître et rayonner Médecins francophones du Canada pour les valeurs qu’elle véhicule, voilà ce qui a personnellement interpellé et incité le Dr Michel Carrier à s’impliquer au sein de l’association.

Francophone d'origine, la Dre Isabelle Chapados vit dans l'Ouest canadien depuis quelques années.

Janvier 2014

La Dre Champagne qualifie l'association « d'humaine, d'accessible et d'impliquée dans son milieu. » 

Française d'origine, membre de l'association depuis 1985, la Dre Colin y adhère fièrement.

Passionnée de prévention, Dre Geneviève Côté est une fidèle des activités de bien-être proposées par Médecins francophones du Canada.

Membre de Médecins francophones du Canada d'aussi loin qu'il se souvient, le développement professionnel continue a mené le Dr François Croteau à s'engager.

Originaire du Vietnam, le Dr Dao dit être reconnaissant de la contribution de Médecins francophones du Canada à différentes formes de transition des connaissances.

Faisant partie de la relève de Médecins francophones du Canada, Dre Déry a découvert l’association au Congrès annuel de médecine lors de sa première année. Elle a été attirée par l’humanisme des sujets présentés et a adopté dès lors la signature de l’association : Médecins par passion.

 

Décembre 2014

Étudiant de 2e année en médecine à l'Université de Montréal, Maxime Desgagné se reconnait et se sens interpellé par l'engagement de Médecins francophones du Canada.

Devenu membre de l'association alors qu'il était encore étudiant, attiré à l'époque par les divers bénéfices offerts, le Dr Dion est depuis fidèle à l'organisation principalement pour ses formations. 

Membre de l'association depuis plus de 30 ans, la Dre Suzanne Dufour cumule les charges professionnelles comme autant de chapeaux colorés.

La Dre Lise Dugas est membre de l'association depuis sa plus tendre résidence. 

Avril 2015
Étant très attachée au français, la Dre Fasie est admirative de cette volonté de Médecins francophones du Canada de promouvoir le français, ce désir de préserver une entité culturelle spécifique dans cet immense territoire anglophone.

Le Dr Fortier participe dès que c’est possible aux activités de l’association, tant pour la qualité de la formation en français que pour le partage avec ses collègues de partout.

Membre de l'association depuis toujours, la Dre Fournier apprécie le rôle de Médecins francophones du Canada dans la sauvegarde du français en médecine.

Membre de Médecins francophones du Canada depuis toujours, Yolaine Fournier apprécie le rôle de son association dans la sauvegarde du français en médecin 

Le Dr Louis Gagnon souscrit pleinement à la mission de Médecins francophones du Canada.

Dre Gagnon adhère à l'association pour son rôle de promoteur du français : « Médecins francophones du Canada participe à garder la langue française vivante dans le domaine médical... »

Deux sœurs ayant choisi la même spécialité suivent depuis les débuts de leur carrière une chemin partagé.  choisi la même spécialité suivent depuis les débuts de leur carrière un chemin partagé : les Dres Suzanne et Madeleine Gagnon, dermatologues spécialisées en esthétique, pratiquent en cabinet privé à Laval. Depuis peu, elles reviennent à Médecins francophones du Canada.   

Ayant siégé au conseil d'administration durant une douzaine d'années, le Dr Louis-Marie Gauthier est actuellement membre du conseil général.

Par Claudine Auger

Selon le Dre Gionet, l’association est un soutien essentiel à la protection de la terminologie médicale. « À la relève, j’aimerais dire que c’est une fierté d’être francophone et de faire partie d’un regroupement tel que Médecins francophones du Canada. » 
 

Membre depuis 1954, ce médecin retraité de 84 ans peut certainement se vanter d'être un vétéran de Médecins francophones du Canada.

Installé au Québec depuis plus de 25 ans, le Dr Nader Habib se souvient encore clairement du départ de son Égypte natale où, après plusieurs revirements, il s'est finalement installé sur sa terre d'accueil à la fin des années 60.

C’est pour sa convivialité et pour le plaisir de retrouver une communauté de confrères que le Dr Hémond a adhéré à Médecins francophones du Canada au début de sa pratique .

La Dre Jiménez ne peut se rappeler le moment où elle est devenue membre de l'association : « J'ai l'impression que c'est depuis toujours! »

Cardiologue au Centre ÉPIC de Montréal, le Dr Martin Juneau sélectionne avec minutie les associations auxquelles il adhère volontairement.

Par Claudine Auger

Membre de Médecins francophones du Canada depuis peu, Simon Kruijen a découvert l’association grâce à son congrès annuel de médecine. « Le congrès en soi est une formation riche, de haute qualité et qui ratisse large avec des sujets variés. Mais c’est en y participant que j’ai constaté que c’était plus encore !  


 

Septembre 2013

« Je suis médecin francophone », dit simplement le Dr Ladouceur, pour qui c'est une raison suffisante pour être membre de Médecins francophone du Canada.

Après un moment d'absence, la Dre Landry est revenue à Médecins francophones du Canada pour, enter autres, le renouveau reflété par le changement... 

Membre depuis 1975, cet Acadien d'origine a présidé l'association à la fin des années 1970 et participé à plusieurs négociations au niveau national et international.

Selon le Dr Laurin, l' association apporte grandement à la communauté médicale grâce à ses valeurs tournées vers l’humain, et grâce, aussi, à son souci de préservation du français en médecine.

Selon la Dre Leroux, Médecins francophones du Canada favorise un échange, un réseautage qui lui permet de promouvoir ses intérêts professionnels dans une communauté de membres qui partage des valeurs qui la rejoignent.

Pratiquant avec une passion indéfectible la médecine depuis 50 ans et membre de Médecins francophones depuis tout aussi longtemps, Dr André Lévesque aprécie l'évolution de sa pratique et de l'association.

Pour la Dre Magnan, la défense et la valorisation d'une médecine en français demeurent l'âme de l'association. .

Médecin de famille, le Dr Serge Marquis est membre depuis longtemps de l'association. .

En tant que membre de Médecins francophones du Canada, la Dre Marie-Françoise Mégie s’intéresse avec enthousiasme aux activités de FPC, tout en soutenant les autres plans en cours à l’association.  

Par Claudine Auger

Le Dr Romain Muboyayi s’est récemment joint à Médecins francophones du Canada : « J’ai voulu m’allier à cette association qui parle au nom des francophones, car ensemble, on peut aller beaucoup plus loin! ».

Devenue membre de l'association dès le début de sa pratique par souci de formation continue, la Dre Nanini apprécie les différentes approches proposées par Médecins francophones du Canada. 

Motivée par une curiosité insatiable et par le désir d’apprendre, Lyne Paré cherche sans cesse à se servir de ses connaissances techniques pour les combiner au contact humain crucial dans le soulagement de la souffrance. 
 

Après plusieurs années d’engagement dans de nombreux comités de l’association, le Dr Pelletier a été élu à la vice-présidence et, le 22 octobre 2010, il est entré en fonction en tant que président de l'association .

Membre de l'association depuis plus de 15 ans, la Dre Diane Poirier est connue pour sa contribution dévouée au sein du comité scientifique du Symposium francophone de médecine - Une réalisation de Médecins francophones du Canada 

Ardent défenseur du français, le Dr Quérin rappelle l'influence omniprésente de l'anglais dans nos communications quotidiennes, les anglicismes s'y infiltrant à notre insu.

Cardiologue d'intervention, le Dr François Reeves est responsable du Groupe de travail sur la santé et l'environnement de Médecins francophones du Canada.

Par Claudine Auger

 

« Il y a une certaine morosité en médecine, les plaintes, les limites budgétaires, les contraintes diverses minent le plaisir de ce que nous faisons, contribuant au taux élevé d'épuisement professionnel dans la profession. La passion, c’est un peu comme un antidote, un plaisir sain qui nous nourrit », explique ce membre de Médecins francophones du Canada depuis 2 ans.

Membre de Médecins francophones du Canada depuis plus de 35 ans, le Dr André Roch a décidé de s’y engager davantage il y a quelques années, interpellé par l’important changement d’orientation qu’a pris l’association. 

Ce vétéran de Médecins francophones du Canada a été témoin de l’évolution de son association et se sent tout à fait en accord avec les tournants dans lesquels elle s’est engagée.   Membre du conseil général depuis peu, le Dr Roy partage certainement avec l'association ce désir d’offrir des services francophones à la communauté médicale à travers le pays. 

Ce vétéran de Médecins francophones du Canada a été témoin de l'évolution de son association et se sent tout à fait en accord avec les tournants dans lesquels elle s'est engagée.Ce vétéran de Médecins francophones du Canada a été témoin de l’évolution de son association et se sent tout à fait en accord avec les tournants dans lesquels elle s’est engagée.   

Membre de l'association depuis plus de 40 ans, le Dr Yvan St-Cyr s'y est engagé activement dès son entrée au conseil général, il y a plus de 10 ans.

Par Claudine Auger

Foncièrement francophone, Marie-Andrée Savard est membre de Médecins francophones depuis toujours. « Être membre de l’association, c’est une manière de soutenir la francophonie. » Il y a aussi la formation. « Toutes ces activités proposées par l’association sont des occasions riches d’échanges, et lors des repas par exemple, les discussions favorisent des débats fort intéressants et permettent de comprendre le point de vue de nos collègues spécialistes. » 

Membre depuis plus de 30 ans de l'association, le Dr Réjean Savoie a siégé quelques années au conseil général avant d'être élu au conseil d'administration en 2008.

Par Claudine Auger

Nouvellement retraité, le Dr Aurel Schofield demeure un membre engagé de Médecins francophones du Canada depuis le début de sa pratique, « parce qu’il est toujours aussi pertinent d’être membre de notre association ».  

Membre de Médecins francophones du Canada, le Dr Scott apprécie les formations offertes par l'association et aime bien passer la frontière du Québec pour assister au Symposium francophone de médecine à Montréal. 

Membre depuis une dizaine d'années, le Dr Sicotte a été charmé par le congrès annuel de l'association qu'il n'a pas raté une seule fois depuis ses débuts. 

Le Dr Jan Spacek s’est joint au conseil général de l'association en 2006. Deux ans plus tard, il intégrait le conseil d’administration avec le profond désir de promouvoir le français au Canada et à travers le monde. 

Outre la qualité de la formation continue, le Dre Stumpf apprécie Médecins francophones du Canada pour son écoute face à ses membres.

Par Claudine Auger

Pour bien prendre soin des autres, il faut d’abord bien prendre soin de soi », croit Dre Surprenant. Il semble que l’association l’ait bien compris, en offrant aux médecins de multiples occasions d’intégrer le bien-être dans leur vie, conclut cette nouvelle membre.  

Membre de l'association depuis le début de sa pratique, la Dre Thériault a connu Médecins francophones du Canada par le témoignage d'un collègue de son bureau. 

Selon le Dr Tremblay, Médecins francophones du Canada offre un réseau formidable d'échange entre collègues.

Membre depuis plus de 50 ans, le Dr Jacques Vincent a été observateur de son association pendant longtemps avant de s'y impliquer activement.

En tant que nouveau vice-président de l’association, le Dr Williamson souhaite favoriser son rayonnement bien au-delà des frontières du Québec.  

Ils organisent tous deux des évènements de formation continue de Médecins francophones du Canada. 

Ils sont tombés tous deux dans la formation professionnelle continue dès qu'ils ont obtenu leur diplôme en médecine!sont tombés dans la formation professionnelle continue pratiquement dès qu’ils ont obtenu leur diplôme en médecine!   

POUR ACCÉDER AUX PRÉSENTATIONS DES ACTIVITÉS PASSÉES, VOUS DEVEZ VOUS CONNECTER EN CLIQUANT ICI..l..