Recherche

Portrait

Dr Nader Habib

Le Dr Habib est devenu membre de l’association au début de sa pratique médicale puis a fait relâche après de nombreuses années de cotisation. Lors d’un congrès en Guadeloupe où il a sympathisé avec des collègues engagés au conseil d’administration, il s’est impliqué dès lors au conseil général avec un enthousiasme qui perdure. « Je me suis senti comme en famille; j’aime le contact humain, la gentillesse et la manière d’approcher les gens, un esprit tout particulier aux membres de l’association. »

Membre du comité scientifique du congrès annuel de Médecins francophones du Canada, le Dr Habib retrouve là de grandes motivations. « J’ai toujours été près de la FPC et en arrivant au comité, en tant que nouveau membre, c’était un défi stimulant que de participer à faire de l’événement un succès. Encore ici, je retrouve cet esprit de famille et le travail d’équipe est très fécond! »

Une des préoccupations du Dr Habib est le recrutement de nouveaux membres et il se questionne sur la manière de les attirer. À ce titre, il a de nombreuses idées : « Il faut leur offrir des avantages concrets en ce qui concerne leur pratique et leurs finances, et pas seulement un sentiment d’appartenance. Par exemple, pour les frais d’inscription au congrès annuel, l’écart entre le prix offert aux membres et aux non-membres devrait être beaucoup plus grand, avec, à l’inscription, une feuille d’adhésion comme motivateur… » Par ailleurs, l’omnipraticien lavallois demeure optimiste quant à l’avenir de Médecins francophones du Canada, convaincu que le renouveau actuel saura rejoindre la relève. Il conclut : « Œuvrer pour notre association et transmettre son image demeure un réel plaisir pour moi! »

Installé au Québec depuis plus de 35 ans, le Dr Nader Habib se souvient encore clairement du départ de son Égypte natale où, après plusieurs revirements, il s’est finalement installé sur sa terre d’accueil à la fin des années 60. Alors que ses origines familiales syriennes et sa confession religieuse catholique le marginalisait dans un pays musulman, le jeune Nader se sentait étranger dans son propre pays. Lui et ses frères suivront leur aîné déjà installé au Canada : après des démarches complexes et un détour par Londres, Nader Habib poursuivra avec détermination ses études en médecine déjà entreprises en Égypte. Depuis, l’omnipraticien obstétricien pratique à Laval, heureux de cette carrière qui lui a permis de créer des liens étroits avec nombre de ses patients, soit en accouchant une mère, puis sa fille une génération plus tard, soit par sa sensibilité à la condition de cette part de sa clientèle d’origine ethnique. En outre, le Dr Habib est très impliqué en formation professionnelle continue (FPC) dans sa région.

 

Le Dr Habib est devenu membre de l’association au début de sa pratique médicale puis a fait relâche après de nombreuses années de cotisation. Lors d’un congrès en Guadeloupe où il a sympathisé avec des collègues impliqués au conseil d’administration, il s’est impliqué dès lors au conseil général avec un enthousiasme qui perdure. « Je me suis senti comme en famille; j’aime le contact humain, la gentillesse et la manière d’approcher les gens, un esprit tout particulier aux membres de l’association. »

 

Membre du comité scientifique du Symposium francophone de médecine de Médecins francophones du Canada, le Dr Habib retrouve là de grandes motivations. « J’ai toujours été près de la FPC et en arrivant au comité, en tant que nouveau membre, c’était un défi stimulant que de participer à faire de l’événement un succès. Encore ici, je retrouve cet esprit de famille et le travail d’équipe est très fécond! »

 

Une des préoccupations du Dr Habib est le recrutement de nouveaux membres et il se questionne sur la manière de les attirer. À ce titre, il a de nombreuses idées : « Il faut leur offrir des avantages concrets en ce qui concerne leur pratique et leurs finances, et pas seulement un sentiment d’appartenance. Par exemple, pour les frais d’inscription au Symposium, l’écart entre le prix offert aux membres et aux non-membres devrait être beaucoup plus grand, avec, à l’inscription, une feuille d’adhésion comme motivateur… » Par ailleurs, l’omnipraticien lavallois demeure optimiste quant à l’avenir de Médecins francophones du Canada, convaincu que le renouveau actuel saura rejoindre la relève. Il conclut : « Œuvrer pour notre association et transmettre son image demeure un réel plaisir pour moi! »