Recherche

Portrait

Dr François Croteau

Au début des années 1980, le Dr François Croteau s'est affilié à l’association pour un volet sur l’activité physique pour la FPC. La seconde raison qui motive son engagement auprès de Médecins francophones du Canada est la volonté de cette dernière à encourager les parcours exceptionnels de confrères de talent. « Notre association était une des seules organisations qui misaient autant sur la reconnaissance à l’époque, et elle le fait encore très bien », précise-t-il. Selon lui, ce souci de souligner les « belles œuvres » stimule le milieu. Finalement, grâce à l'association, le Dr Croteau a pu développer un réseau riche de collègues avec lesquels il prend plaisir à échanger : « C’est mon Facebook! »

De cet humour posé qui lui est propre, le Dr Croteau affirme être dans « un groupe à la mode » : un Groupe de médecine familiale (GFM), doublé du titre de clinique réseau. Entouré d’une trentaine de collègues, le Dr Croteau pratique la médecine familiale à la Clinique médicale 3000. Il en apprécie la pratique diversifiée et les imprévus liés aux rencontres sans rendez-vous : « C’est un milieu qui garde allumé! On ne sait jamais ce qui nous attend! » Et, en parallèle avec le suivi de sa clientèle « qui vieillit avec (lui) », il y a la médecine sportive. Lui-même sportif invétéré, il y sera initié lors de ses études en médecine à l’Université Laval auprès du Dr Pierre Béliveau : « Les étudiants en médecine voulaient tous le suivre parce que le matin, c’était la clinique sportive, et l’après-midi, le match de racket-ball, une aubaine alors que les études nous laissaient peu de temps pour ce genre de loisir! » Après cette initiation, le Dr Croteau développe son intérêt en médecine sportive lors d’un séjour de trois semaines en Europe à titre de médecin d’une équipe en athlétisme puis aux Jeux olympiques de 1976. Il poursuivra sa formation auprès de l’American College of Sports Medecine et à titre  de directeur médical du marathon de Montréal pendant sept ans.

Le Dr François Croteau confie avoir découvert l’univers de la médecine grâce à sa sœur infirmière, son aînée de 10 ans, et son mari, médecin. « J’étais très près d’eux, ils m’ont guidé. J’ai accédé avec fascination au milieu de la santé. Mon beau-frère m’expliquait des tas de choses. Pour le reste, il plongera dans la médecine avec passion, s’engageant sans demi-mesures. 

En 2013, le Dr Croteau a diminué ses activités, car il n’avait pas l’intention de prendre (sa) retraite pour des raisons de maladie! ».